Votre contact


Départements : 21, 25, 39, 54, 55, 57, 58, 67, 68, 70, 71, 88, 89, 90

Président :
M. Ramon ABALO 

Secrétaire Général :
M. Romuald SAUCEY

Adresse :
24 Cours Léopold
54000 NANCY

Coordonnées :
Tél. : 03 54 12 21 36
Fax : 03 83 26 40 17
est@scopbtp.org

En bref

Le 14/10/2014 - Le bien-être avant les résultats

« Le bien-être avant les résultats »

Nancy. L’entreprise travaille actuellement sur un gros chantier, celui du Palais de la musique à Strasbourg. La Scop Service Pose Menuiserie (SPM), installée à Bernécourt en Meurthe-et-Moselle, traverse la crise sans trop de heurts. Il y a 20 ans, son premier chiffre d’affaires plafonnait à 175000€. Il y a 6 ans, il passait le cap du million d’€. Il s’élève aujourd’hui à 1.2 million d’€. Depuis deux décennies, la SPM trace son chemin en toute discrétion sur les valeurs de l’économie sociale et solidaire.

« La transmission de notre savoir-faire »

Gérant de cette Scop (société coopérative et participative) de forme SARL, Denis Lux raconte comment l’aventure a débuté en 1995. « La menuiserie dans laquelle je travaillais venait de déposer le bilan. Nous étions quatre salariés. Plutôt que le chômage, nous avons choisi d’investir notre prime de licenciement, de nous associer et de reprendre l’activité en créant une Scop, parce que nous voulions quelque chose d’égalitaire : salaire identique, primes identiques… Un vrai projet commun ».

Durant les 10 premières années, les quatre associés ne ménagent pas leur peine, limitent leur salaire au strict nécessaire « pour vivre correctement, sans plus », afin de consolider l’entreprise. L’activité se diversifie : fabrication et pose de menuiserie intérieure et extérieure, cuisine, agencement. La clientèle aussi.

Aujourd’hui, un des associés est parti à la retraite. Les trois autres suivront dans la décennie à venir : « Il nous importe désormais de transmettre notre savoir-faire à des jeunes gens ». La Scop compte 7 salariés, et entend garder cette taille, propice aux yeux de Denis Lux au respect des valeurs de l’ESS.

Comme toute entreprise, une Scop est soumise à des impératifs de profitabilité mais « nous mettons un point d’honneur à faire passer le social et la qualité du travail avant les résultats », explique Denis Lux.

Les horaires de travail ont été aménagés. Les week-ends débutent les vendredis à midi, toute occasion de resserrer les liens est saisie : « Un salarié bien dans sa tête, bien dans sa qualité de vie, est bien dans son travail », plaide Denis Lux.

Une gouvernance démocratique

Un tel environnement porte ses fruits, dit-il : « Les gens sont autonomes, responsables. Ils défendent les valeurs de l’entreprise. Si les chiffres ne sont pas bons, tout le monde en pâtit » au travers de l’intéressement, de la participation aux bénéfices…

La gouvernance d’une Scop est démocratique : Denis Lux est élu par ses associés. Et dans une Scop, « le système est celui d’un homme- une voix ».

Chaque année, l’entreprise investit en moyenne 40000€. « une Scop a des avantages, mais elle a aussi des devoirs », celui de consacrer un certain pourcentage du résultat pour assurer sa pérennité.

En 20 ans, la Scop n’a reçu d’autre aide qu’une prime à l’installation du Val de Lorraine. Pour l’instant. Elle a récemment déposé un dossier auprès du Conseil régional dans le cadre de son dispositif d’aide aux entreprises de l’ESS. Elle est en attente d’une réponse.

Retour à la page de la Fédération Est
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :