Votre contact


Départements : 21, 25, 39, 54, 55, 57, 58, 67, 68, 70, 71, 88, 89, 90

Président :
M. Ramon ABALO 

Secrétaire Général :
M. Romuald SAUCEY

Adresse :
24 Cours Léopold
54000 NANCY

Coordonnées :
Tél. : 03 54 12 21 36
Fax : 03 83 26 40 17
est@scopbtp.org

En bref

Le 20/04/2015 - Une Scop qui marche

L'Est Républicain, le 20 avril 2015

C’était au départ une entreprise familiale dirigée par Marcel Baldini, le PDG. En 1995, la société de menuiserie générale de Maxéville, sans doute pénalisée par ce fonctionnement familial, se trouva en redressement judiciaire. Elle eût sans doute fermé ses portes si plusieurs agents de maîtrise ne s’étaient dits qu’il fallait la reprendre, qu’elle était viable. Marcel Baldini étant proche de la retraite n’était pas partant. Comment faire, sachant que les salariés n’avaient pas de fortune personnelle ? « Nous avons alors été contactés par Mme Maucourt, la directrice régionale de l’Union des Scop », explique Richard Lanquetin, cogérant fondateur qui part à la retraite et est en train de laisser la succession à Didier Rouhling, 20 ans dans l’entreprise, et Hervé Poulet, 22 ans d’ancienneté. « Dans cette formule, tous les salariés sont associés. » La nouvelle Société coopérative ouvrière de production reprenant le nom de Baldini et dont sa réputation fut fondée le 15 avril 1995. Les trois collègues associés pour relancer la machine n’ont depuis jamais touché le moindre émolument pour leur tâche de direction. « Il y a une hiérarchie des salaires, mais en fonction de notre rôle dans la production. »

Etre dans une Scop, c’est être co-actionnaire, du moment qu’on est embauché définitivement. « Les embauchés ont un an pour être associés. Et le nouvel actionnaire doit verser 2% de son salaire pour alimenter le capital de la Scop, argent qui sert de fond de roulement et qu’on peut récupérer à la sortie, si on change de société ou si on part en retraite. »

La Scop Baldini et ses quinze salariés suit depuis vingt ans son bonhomme de chemin, même si elle a eu un moment de difficulté lorsqu’un important donneur d’ordre a oublié de payer sa facture il y a trois ans. « Aujourd’hui, c’est bien reparti, même si la conjoncture est difficile dans le bâtiment ».

20/04/2015

Retour à la page de la Fédération Est
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :