Votre contact

Départements : 27, 28, 37, 41, 45, 75, 76, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95

Président :
M. Jean-Marie KERHERNO


Secrétaire Général :
Mme Lucie FOURCIN

Adresse :
13 rue Abel
75012 PARIS

Coordonnées : 
Tél. : 01 46 28 89 00
Fax : 01 43 42 93 16
parisiledefrance@scopbtp.org


Dossiers


En bref

Le 01/01/2014 - Techniques Topo : « Nous avons scanné les Champs-Elysées en une nuit ! »

Tout va pour le mieux pour les géomètres-experts de Techniques Topo: la Scop innove et investit avec la toute dernière génération d’un matériel de géométrie pour révolutionner l’approche de son métier.

Techniques Topo a été créée en 1964 par une bande de géomètres militants chevronnés à Paris. « Tellement militants que pour eux, c’était la Scop ou rien ! » A l’époque, le métier de géomètre, très réglementé, est fermé au statut de société commerciale et donc de Scop. Les activités sont donc limitées à la topographie jusqu’en 1986, date à laquelle l’Ordre des experts-géomètres assouplit les conditions d’établissement des entreprises. Techniques Topo peut ainsi accéder à de nouveaux marchés et connaît alors une croissance très rapide, comptant aujourd’hui 11 bureaux, dont le siège parisien qui accueille 40 personnes. « Notre champ d’action est très vaste, explique le dirigeant François Berger, des plans de copropriétés aux projets d’agrandissement de résidences, les relevés topographiques, les projets de voiries, le suivi de chantiers ou encore les relevés architecturaux. Nous avons par exemple récemment scanné l’ensemble des façades du Louvre, côté rue de Rivoli à Paris. » 
 

« Pour assurer son développement, Techniques Topo mise sur la formation des nouvelles générations et recrute régulièrement des jeunes ingénieurs, qui participent à la pérennisation et au dynamisme de la Scop. »

 

Un investissement indispensable 

 
Dernière acquisition de la Scop : un scanner dynamique embarqué, une nouvelle technologie venue d’Autriche qui permet de recueillir toutes les données d’un lieu. Couplé à une antenne GPS et à une centrale inertielle, il se déplace seul avec une rapidité et une précision inédite. « Techniquement, ce système revient à photocopier en 3D un terrain avec tout ce qu’il comprend, et à le ramener au bureau. Avant, il fallait s’y reprendre à plusieurs fois, avec différents angles, il manquait souvent un élément. Grâce à cette machine, nous avons pu scanner les Champs-Elysées en une seule nuit ! Les données que nous recueillons, autrement plus précises qu’auparavant, peuvent être exploitées de mille façons par la collectivité. » 
Ce matériel permet également de réduire les risques humains, puisqu’il intervient en quasi complète autonomie là où il fallait auparavant faire intervenir des équipes. « Nous pouvons ainsi opérer un transfert de nos compétences humaines du terrain aux bureaux, où nos géomètres-experts travaillent davantage à la réalisation des plans issus des données recueillies ». 
L’investissement est conséquent : 700 000 euros pour le matériel et les formations associés. « Il s’agit de faire vivre notre métier, soit nous restons à la pointe des technologies, soit nous sommes condamnés à disparaître. La semaine de notre acquisition, nous avons appris que la SNCF investissait dans la même machine, je crois que cela montre que nous ne nous sommes pas trompés ! ». Et Techniques Topo de devenir également prestataire pour la SNCF, dont les besoins en la matière sont quasi inépuisables : réfection des voies et de leurs abords, de caténaires, la société se doit de connaître avec précision les espaces qu’elle exploite. 
 

Priorité à l’emploi des jeunes 

 
Cette nouvelle technologie complète plus qu’elle ne remplace les anciennes techniques, toujours indispensables pour de nombreux projets qui ne justifient pas le recours à un matériel de cette ampleur. Ce nouvel investissement a donc été bien accueilli au sein de la Scop. « Nous avons bien sûr beaucoup communiqué et expliqué notre nécessité d’investir, mais chez nous la direction a la confiance des salariés ». Le Mouvement des Scop, via les outils financiers Sofiscop et le Crédit Coopératif, a été mobilisé pour permettre cette opération : « Des outils précieux pour les entreprises qui, comme nous, ont des besoins réguliers d’investissements assez lourds. »
Pour assurer son développement, Techniques Topo mise sur la formation des nouvelles générations et recrute régulièrement des jeunes ingénieurs, qui participent à la pérennisation et au dynamisme de la Scop. La moyenne d’âge y est de 30 ans. « Les salariés sont ravis de l’esprit coopératif qui tranche radicalement avec l’ambiance de profession libérale des cabinets classiques, dans lesquels les techniciens sont souvent déconsidérés. Nous misons donc sur cet esprit coopératif : une salariée a par exemple souhaité retourner sur ses terres natales à Annecy. Nous lui avons offert la possibilité d’y ouvrir une antenne, pour que ses compétences humaines et professionnelles restent à Techniques Topo ! »
Une politique qui semble porter ses fruits : les effectifs et le chiffre d’affaires de Techniques Topo ont doublé en 6 ans.
Retour à la page de la Fédération Ile-de-France Haute-Normandie Centre
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :