Votre contact

Départements : 27, 28, 37, 41, 45, 75, 76, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95

Président :
M. Jean-Marie KERHERNO


Secrétaire Général :
Mme Lucie FOURCIN

Adresse :
13 rue Abel
75012 PARIS

Coordonnées : 
Tél. : 01 46 28 89 00
Fax : 01 43 42 93 16
parisiledefrance@scopbtp.org


Dossiers


En bref

Le 01/06/2014 - La renaissance d'un palace exceptionnel

A chantier remarquable, bâtiment exceptionnel. Pour la restauration et la reconstruction totale de l’ancien hôtel Majestic, avenue Kléber à Paris, le groupement CBC & Petit de Vinci Construction France a orchestré une organisation très pointue et a fait appel à une entreprise de plâtrerie centenaire mariant avec talent tradition et innovation : SOE Stuc &Staff.

La métamorphose a demandé de multiples prouesses techniques. Les structures porteuses du bâtiment ont été repensées pour créer 200 chambres et suites sur 6 étages. Trois autres niveaux d’infrastructures ont été créés pour abriter le parking, la piscine, le spa, et les cuisines.

Après la restructuration, l’aménagement et la finition ont mis en œuvre toute l’étendue du savoir-faire de l’entreprise de plâtrerie SOE Stuc et Staff. Le grand défi ? C’était de réaliser, dans un délai tenu, les plafonds et staff des 110 chambres, de leur salle de bain et de leur dressing. Et également de recréer ou de restaurer tous les décors en staff et en stuc des murs et des plafonds du rez-de-chaussée en intégrant les réseaux et gaines apportant le confort d’un palace.

Avant le démarrage des travaux de restructuration du bâtiment en 2010, l’équipe projet a photographié tous les décors et a réalisé des estampages des pièces. Le tout a ensuite été démonté et conservé précieusement, se souvient Bruno Rondet, Président de SOE Stuc et Staff. « Ce puzzle d’ornements et d’archives nous a permis de reconstituer en atelier de multiples pilastres, chapiteaux, frises ou encore corniches. La totalité de ces ornements a ensuite été réimplantée avec une précision absolue à partir du plan architectural de chaque espace. Nous avons également imaginé de nouveaux ornements tels des consoles, des gorges et des corniches, pour faire revivre l’esprit Art déco du lieu et masquer les équipements techniques comme les éclairages, la climatisation ou encore les sprinklers ».

L’autre grand morceau de bravoure a été l’habillage de près de 4000m2 de murs et de plafonds en stuc pierre. Cette technique ancestrale d’enduit permet de recréer une « pierre brute » en mélange de plâtre fin, de colle, de colorants et de poussières de pierre. Là aussi, l’entreprise a innové en améliorant la formule jusqu’à obtenir un revêtement homogène, régulier et à la finition parfaite.

Près de deux ans de travail de titan pour 30 compagnons et des innovations qui font grandir le métier. Tout cela promet un résultat absolument magnifique qui ne sera dévoilé qu’à l’inauguration du grand palace à la fin de l’été 2014.

Interview croisée

Pascal Bignier : « The Peninsula Paris est exceptionnel par la qualité de ses maîtres d’ouvrage, Qatari Hospitality et Hong-Kong & Shanqhai Hôtels, dont ce sera le dizième hôtel et premier en Europe, mais aussi par l’ambition du projet. Nous sommes partis d’un bâtiment de 1906 et lui avons fait subir d’énormes travaux pour le transformer en palace en ne conservant que les façades périmétriques, les escaliers monumentaux et les volumes du rez-de-chaussée. »

Bruno Rondet : « Nous avons fait de très beaux hôtels comme le Georges V, Le Meurice, mais jamais avec autant de création qu’ici. Il s’agissait, bel et bien, de restituer tous les ornements de pièces entières. Cela a mobilisé 50% de nos effectifs. »

Une préparation soignée

P.B. : « Nous avons été attentifs à la synthèse technique et architecturale, et au professionnalisme de nos équipes en termes de cellule méthodes, d’ingénierie et de pilotage. Et puis nous avons pris le temps, lors de l’appel d’offre, de vérifier les compétences, la solidité financière mais aussi l’organisation et l’engagement professionnel des entreprises sous-traitantes. »

B.R. : « La préparation nous a pris un an. Il s’agissait pour nous d’un marathon de neuf mois avec un planning contractuel ne donnant droit à aucun retard. Cette anticipation a été très profitable. Nous étions prêts le jour J et avons géré l’atelier et le chantier sans aucune turbulence. »

La sécurité, priorité absolue

P.B. : « Il faut convaincre en premier les dirigeants afin qu’il y ait une vraie impulsion sur le chantier. Et s’il y en a un qui n’a pas eu peur de se lancer dans cette aventure, c’est bien Bruno Rondet. L’engagement de SOE a servi d’exemple pour les autres entreprises et la « culture sécurité » a pu se mettre en route d’une manière pertinente. A partir de là, on a pu travailler sur les autres sujets comme la qualité. »

B.R. : « Anthony Vérona, le responsable Sécurité Environnement, et son équipe nous ont donné les moyens de travailler dans un esprit collaboratif et de confiance, avec une volonté de faire progresser tout le monde. Nous avons même gagné le challenge Sécurité du chantier avec notre exosquelette ! »

La bonne recette pour réussir

B.R. : « Il faut respecter 5 grands principes : bien planifier, bien fabriquer, bien contrôler, bien poser et bien protéger. Et puis il faut savoir se border. Dès que j’avais un doute sur les niveaux, j’ai fait intervenir un géomètre pour placer les bons repères. Des fiches d’autocontrôles nous ont aussi permis de vérifier l’exactitude des ouvrages en pré-réception. Cette démarche qualité nous a fait gagner un temps fou. »

Un état d’esprit qualitatif

P.B. : « La relation avec  l’entreprise SOE et plus particulièrement son dirigeant Bruno Rondet a été, dès le départ, un vrai partenariat. Ils nous ont amené leur savoir-faire exceptionnel du staff et du stuc. De notre côté, nous leur avons apporté une nouvelle manière de travailler et de progresser ensemble. »

B.R. : « Ce chantier nous a fait grandir. Nous avons amélioré notre approche du travail en mécanisant la fabrication de nombreux ouvrages répétitifs et en diminuant la pénibilité de pose. Le cabinet d’architecture était également remarquable et d’une grande aide dans la partie restauration des ornements. Ce fut pour nous une fierté et un vrai plaisir de faire ce chantier hors du commun par les volumes et la qualité demandée. »

Retour à la page de la Fédération Ile-de-France Haute-Normandie Centre
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :