Votre contact

Départements : 27, 28, 37, 41, 45, 75, 76, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95

Président :
M. Jean-Marie KERHERNO


Secrétaire Général :
Mme Lucie FOURCIN

Adresse :
13 rue Abel
75012 PARIS

Coordonnées : 
Tél. : 01 46 28 89 00
Fax : 01 43 42 93 16
parisiledefrance@scopbtp.org


Dossiers


En bref

Le 01/09/2016 - Entretien avec Bernard BENOIST (Président de l'Union des compagnons paveurs (UCP) et de l'association Le XV du Val-de-Marne)

Avec d’autres PME val-de-marnaises évoluant dans le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP), Bernard Benoist a créé l’association « Le XV du Val-de-Marne ».  Cette équipe entend relever le défi des chantiers du Grand Paris, en apportant son expérience en matière de responsabilité sociale et sociétale des entreprises, notamment dans l’insertion professionnelle et le respect de l’environnement.

Vous avez créé l’association Le XV du Val-de-Marne. Pourquoi ?
 
Nous nous sommes rendu compte que les chantiers du Grand Paris démarraient à vitesse grand V et qu’ils représentaient un enjeu considérable en termes d’activité, d’insertion et d’emploi pour nos entreprises et le territoire. Une charte d’engagements pour l’insertion a été cosignée par la Société du Grand Paris (SGP), la RATP, la préfecture de région et SNCF Réseau (ex-Réseau Ferré de France). Nous avons donc voulu y donner une réponse concrète pour le Val-de-Marne.
 
Comment est née l’idée ?
 
Un nombre d’heures d’insertion important est engendré dans le cadre des grands chantiers de métro. Nous avions travaillé, à travers des ateliers de FACE 94 (1) , avec la SGP en apportant notre connaissance des questions d’insertion des personnes en difficulté. Il s’agissait de créer des sas pour préparer à la fois les personnes en insertion et les entreprises à cette intégration. Le but étant de pérenniser l’emploi. Nous avons ainsi participé à la création de maisons du métro, sortes de pôle d’accueil sur les sites des chantiers du métro. Mais ce n’était pas satisfaisant. Lors d’une rencontre des entreprises du Val-de-Marne organisée par le président du Conseil départemental, Christian Favier, nous avons pris contact et échangé avec des responsables du groupement Eiffage-Razel Bec. C’est à ce moment-là que nous avons décidé de créer l’association Le XV du Val-de-Marne.
 
Pourquoi « Le XV » ?
 
Je suis un adepte du ballon ovale depuis ma jeunesse (club de Vincennes) et des valeurs qu’il véhicule, mais aussi parce que le principal chantier de métro en Val-de-Marne concerne la ligne 15 Sud du Grand Paris et, enfin, parce que l’association était constituée au départ de quinze TPE et PME du département. 
 
Quel en est l’objectif ?
 
L’idée est de fournir un vivier d’entreprises qui évoluent dans les différents corps de métiers des travaux publics et du bâtiment et qui partagent un engagement pour la responsabilité sociale et sociétale des entreprises. Nos membres sont impliqués directement soit à travers la norme iso 26000 ou le label Lucy, soit via des associations comme FACE 94 ou Le Regard. Nous avons tous une expérience de plus de 20 ans dans le BTP au service des collectivités locales et nous représentons plus de 2 000 salariés. 
 
Que peuvent apporter ces PME du Val-de-Marne dans la réalisation des chantiers du Grand Paris ?
 
Les grandes entreprises ont des équipes très structurées et des capacités importantes d’investissement qui leur permettent d’acquérir des tunneliers, par exemple. Mais pour tout ce qui est de l’environnement des chantiers, comme la relation à la population, la connaissance des publics en insertion et l’interface nécessaire en termes de formation, notamment le lien avec des différents services qui interviennent, nous avons une expérience locale très importante. Nous sommes un maillon essentiel pour la réalisation des grands chantiers du métro ; les grands groupes détenteurs des marchés en ont conscience.
 
Votre expérience de société coopérative est aussi déterminante ?
 
Oui, nous nous inscrivons dans le cadre de l’économie sociale et solidaire. En Val-de-Marne, il y a trois SCOP des travaux publics (2) . Nous travaillons ensemble et dans nos entreprises, lors des assemblées de sociétaires, un salarié est égal à une voix. Les clés de répartition des bénéfices favorisent les investissements et valorisent le travail. Mais Le XV du Val-de-Marne est une démarche plus large qui vise à intégrer la diversité des entreprises du BTP du département, comme une imprimerie spécialisée, un serrurier, une entreprise qui fabrique et pose des enrobés sur les routes par exemple.
 
POUR EN SAVOIR PLUS : societedugrandparis.fr
 
(1) Fondation agir contre l’exclusion, créée à l’initiative du Département avec une soixantaine d’entreprises.
(2) L’UCP, la Société nouvelle travaux publics et particuliers (SNTPPet la Société parisienne taille pierres et travaux publics (SPTPTP) sont les trois sociétés coopératives et participatives (SCOP) du BTP membres du XV du Val-de-Marne.
 
PREMIER PARTENARIAT POUR LE XV 
 
Eiffage-Travaux, entreprise associée à Razel-Bec (pôle travaux publics du groupe Fayat), a signé mi-juillet un engagement de sous-traitance pour les quinze entreprises participantes au XV du Val-de-Marne. Il concerne les futurs marchés que pourra décrocher Eiffage dans le cadre des chantiers du Grand Paris. C’est un premier succès pour l’association. « Eiffage a une histoire ancrée sur le territoire et une démarche qui est en phase avec les valeurs que nous portons », a précisé Bernard Benoist.
 
Bernard BenoistPrésident de l’Union des compagnons paveurs (UCP) et de l'association Le XV du Val-de-Marne

01/09/2016

Retour à la page de la Fédération Ile-de-France Haute-Normandie Centre
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :