Votre contact

Départements : 27, 28, 37, 41, 45, 75, 76, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95

Président :
M. Jean-Marie KERHERNO


Secrétaire Général :
Mme Lucie FOURCIN

Adresse :
13 rue Abel
75012 PARIS

Coordonnées : 
Tél. : 01 46 28 89 00
Fax : 01 43 42 93 16
parisiledefrance@scopbtp.org


Dossiers


En bref

Le 25/01/2017 - Grand Paris : élus et PME du Val-de-Marne se mobilisent

Les chantiers sur la ligne 15 sud rentrent dans le dur cette année. Le département a bataillé depuis dix ans pour le réseau. Il mise sur les retombées des travaux.
 
Mardi 24 janvier, devant des badauds bravant le froid, l'opération de ripage du pont-rail à la gare de Champigny-sur-Marne a commencé. Cette première opération du genre du Grand Paris Express consiste à glisser une énorme boîte de béton de 40 mètres de long sous le pont SNCF afin de préfigurer une des deux sorties de la future gare. Les travaux durent jusqu'au vendredi 27 janvier, avant de se reproduire en août à la gare de Clamart et à la fin de l'année à Arcueil-Cachan. Une étape spectaculaire qui marque l'entrée dans le dur de la construction de la ligne 15 sud, qui traversera sur 33 kilomètres le Val-de-Marne de Pont-de-Sèvres (Hauts-de-Seine) à Noisy-Champs. Ouverture prévue en 2022. C'est sur ce territoire que les grandes manoeuvres commencent. Certes, un tunnelier est déjà en action depuis 2015 entre la gare Saint-Lazare et la mairie de Saint-Ouen, mais il ne fait « que » prolonger la ligne de métro 14 au nord de Paris. Avec la ligne 15, la Société du Grand Paris commence la création de ses quatre nouvelles lignes avec la 16, 17, 18. 
 
 
Le Val-de-Marne focalise l'attention. D'ici cet été, 14 des seize gares seront en travaux, ainsi que 31 des 38 ouvrages annexes. Puits de ventilation et accès de sécurité pour les pompiers sont implantés tous les 800 mètres. Le premier tunnelier, installé dès cet automne, commencera à creuser au début de l'an prochain. Au total 7 à 10 de ces monstres d'acier creuseront de concert lorsque les travaux monteront en puissance l'an prochain.
 
Faciliter l'accès aux marchés publics pour les PME
 
Les marchés aiguisent les appétits des entreprises du BTP. Dans les semaines qui viennent, trois gros lots de génie civil - dont deux entre 800 millions et un milliard d'euros - seront attribués sur la ligne 15 sud. Il s'agit des tronçons entre Fort d'Issy-Vanves Clamart et Villejuif (fin février), puis jusqu'à Créteil l'Echat (fin janvier) et enfin jusqu'à Bry-Villiers-Champigny (mi-mars). Deux autres moins gros suivront. En 2016, trois lots avaient été attribués.
 
Le territoire se frotte les mains. Le Val-de-Marne avait bataillé pour obtenir le passage du Grand Paris Express. Il y a dix ans, le président du conseil général, Christian Favier (PCF), créait l'association Orbival pour promouvoir la création d'un métro inter-banlieue. Il donnera naissance au tracé actuel de la ligne 15 sud et 15 est. Pour s'assurer que le territoire soit pris en compte, le Val-de-Marne a réclamé dès le départ la présence de deux sites de maintenance. Ce sera chose faite à Champigny-sur-Marne et Vitry-sur-Seine, avec à la clé 800 salariés à terme. Habile. Elus et entreprises locales misent aujourd'hui sur les retombées du chantier. Pour faciliter l'accès aux marchés - dont 20 % doivent êtres réservés aux PME - un groupement de quinze patrons - bientôt 20 -, constitué en association loi 1901, s'est créé en juin 2016. Briand (bâtiment), SNTPP (BTP), Perez Morelli (démolition)... L'idée du « XV », qui s'est adossé à Eiffage sur deux offres, est de couvrir un maximum de compétences. « Certains marchés de construction des parois moulées pourraient être allotis pour que les PME puissent répondre », indique Bernard Benoist, PDG de la société de travaux publics UCP. Un Observatoire des PME sera installé la semaine prochaine par la SGP (Société du Grand Paris) en partenariat avec la CCI Paris-Ile-de-France, pour s'assurer du respect de cette clause. « Cet observatoire servira aussi à animer des réseaux de PME pour leur faire connaître les marchés accessibles », précise Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris. Dans la liste, le Val-de-Marne pourrait aussi accueillir le premier site de l'Académie du Grand Paris à l'automne. Mise en place avec la Fédération des travaux publics Ile-de-France, cette plate-forme de formation se déploiera sur plusieurs endroits.
 
25/01/2017
 
 
Retour à la page de la Fédération Ile-de-France Haute-Normandie Centre
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :