Votre contact

Départements : 02, 08, 10, 51, 52, 59, 60, 62, 80

Président :
M. Philippe MILLON

Secrétaire Général :
Mme Nadège HERISSON

Adresse :
22 rue de l'Hôpital Militaire
59000 LILLE

Coordonnées :
Tél. : 03 20 10 31 40
Fax : 03 20 10 31 48
nord@scopbtp.org

En bref

Le 11/09/2014 - Universités d'été inter-clusters à Lille : bouillonnement d'initiatives dans l'éco-construction

Moment de partage d’expériences et  d’échanges, les universités d’été du réseau inter-clusters bâtiment durable sont devenues en 3 ans un rendez-vous incontournable pour débusquer  de nouveaux projets développés en région.  Les 3èmes universités d’été organisées à Lille du 10 au 12 septembre par Ekwation, le cluster éco-construction du Nord-Pas de Calais, sont l’occasion de présenter les actions innovantes qu’il porte.

Après les éditions 2012 et 2013 organisées respectivement par le Codem Picardie et Eskal Eureka du Pays Basque, c’est au tour d’Ekwation, le cluster éco-construction de la région Nord-Pas de Calais d’organiser les 3èmes universités. Trois jours, sous le patronage du Plan Bâtiment Durable, pendant lesquels la trentaine de clusters ou assimilés échangent sur les pratiques et mutualisent les savoirs avec l’objectif d’impacter collectivement sur l’avancée de l’éco-construction et de la rénovation énergétique. Et les clusters sont des mines d’or de projets et d’actions innovantes.
 
« Dans le Nord-Pas de Calais, on n’a pas de pétrole, mais on a l’énergie d’innover », a insisté Benoît Loison, président d’Ekwation (entrepreneur en métallerie à Armentières),  lors de son discours d’ouverture de cette 3ème édition des universités. Il est vrai que la région est un terrain fertile qui s’est engagée dans la construction et rénovation durables et qui, plus que toute autre région, doit relever le défi de la précarité énergétique. Plusieurs initiatives, dont certaines anciennes, méritent d’ailleurs d’être soulignées comme la naissance de la HQE à travers le lycée Léonard de Vinci à Calais,   le master plan de Rifkin vers une troisième révolution industrielle (voir notre article), la rénovation énergétique de la Maison de l’habitat durable (voir notre article) ou encore « le plan 100 000 logements » qui vise à rénover 1,4 million de logements privés avec la mise en place par le Conseil régional d’un tiers-investisseur (ndlr : ce volet de tiers-investissement devrait être introduit dans la loi pour la transition énergétique).

Mini-box étanchéité à l’air : du concret

Spécialisé dans la performance environnementale et énergétique des bâtiments, Ekwation , tout jeune cluster créé en 2012 à l’initiative de l’un des plus importants clusters français sur les éco-technologies (cd2e), la FFB, les Scop BTP et la ville de Loos en Gohelle, apporte sa contribution à cette dynamique. Il est composé d’entreprises du bâtiment,  de centres de formation et de recherche et de collectivités et territoires. Six directions guident ses actions : l’information, la formation, l’animation, l’accompagnement des mutations et le développement de l’attractivité régionale.
C’est ainsi qu’Ekwation avec le soutien de la Région et de l’Ademe met à disposition des modules de sensibilisation à l’étanchéité à l’air. Il s’agit de mini box d’un mètre sur un, conçus par le cluster et Practee Formations, qui permet aux stagiaires, professionnels du bâtiment ou élèves de CFA/lycées, de visualiser les fuites inhérentes à une mauvaise étanchéité à l’air dans des exemples de construction à ossature bois, de maçonnerie ou de traversées de parois. Une fois les fuites constatées, chacune d’entre elles donne lieu à une solution technique afin de la supprimer. Onze box sont installées dans le Nord-Pas de Calais, mais déjà d’autres régions sont intéressées par cet outil de sensibilisation.  
 
Un outil de sensibilisation sur l'étanchéité à l'air porté par le cluster Ekwation
© Ekwation - Un outil de sensibilisation sur l'étanchéité à l'air porté par le cluster Ekwation
 
 

Vitrine régionale  pour massifier les rénovations

Autre initiative : le programme Réhafutur, projet expérimental et innovant d’éco-rénovation avec usage d’éco-matériaux. A travers la réhabilitation d’une maison d’ingénieur de 1920 aux standards très basse consommation tout en la transformant en bâtiment tertiaire ERP et la rénovation de six maisons minières types, l’idée est  de proposer des solutions de rénovation de l’habitat minier avec de très hautes exigences énergétiques, environnementales, économiques et sociales. Tout au long du chantier, un programme d’animation et de formation est prévu. « Ce véritable laboratoire doit aussi permettre d’apporter une réponse à la question : comment massifier les rénovations tout en restant accessibles aux petites entreprises et artisans ? », souligne Benoît Loison. La rénovation des 6 maisons minières va être aussi l’occasion d’expérimenter la démarche de conception réalisation avec des groupements d’entreprises et sa reproductibilité. « L’accompagnement au développement de groupements d’entreprises  et de l’offre globale font d’ailleurs partie des actions prioritaires de Ekwation. Et nous accompagnons aujourd’hui 10 projets de groupements », détaille Frédéric Laroche, animateur du cluster.
 
Dans la région, les initiatives ne manquent pas (on peut également citer l’installation à Loos-en-Gohelle du centre de formation professionnelle Sainte-Barbe d’Apprentis d’Auteuil, pôle de référence spécialisé dans l’éco-construction, la ferme solaire expérimentale ou encore le Théâtre de l’éco-construction) ; encore faut-il les faire connaître. Et c’est justement pour développer l’attractivité régionale que le cluster met un coup de projecteur sur les opérations exemplaires. Un outil cartographique a été créé et propose une synthèse de toute la documentation technique disponible en région concernant ces opérations.
 
Au regard du dynamisme d’Ekwation comme bien d’autres clusters, on peut d’ores et déjà parier sur le succès de cette manifestation que Philippe Pelletier aimerait rebaptiser. « J’aimerais ici, dans ce lieu de vitalité, faire revivre un mot, celui du congrès à la place des universités, car l’université est un lieu de réflexion, mais peu d’action », a conclu avec humour mais non sans sérieux le président du Plan Bâtiment Durable, lors de la plénière d’ouverture. Une idée qui en a surpris plus d’un dans l’assistance, mais qui fera sans doute réflexion.
 

Voir l'article sur le site du moniteur.fr

Retour à la page de la Fédération Nord
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :