Votre contact

Départements : 02, 08, 10, 51, 52, 59, 60, 62, 80

Président :
M. Philippe MILLON

Secrétaire Général :
Mme Nadège HERISSON

Adresse :
22 rue de l'Hôpital Militaire
59000 LILLE

Coordonnées :
Tél. : 03 20 10 31 40
Fax : 03 20 10 31 48
nord@scopbtp.org

En bref

Le 25/09/2017 - Moncetz-Longevas: Joël ferronnerie garde une santé de fer

Joël Picot peut être rassuré. Ses associés (Antonio, 2 e en partant de la gauche, puis Stéphane, David et Tiffany), veillent sur son « bébé ».

Les « gamins » ont bien grandi depuis le reportage, réalisé par L’union, en juillet 2014. Surnommés ainsi -et sans méchanceté- par Joël Picot, patron de la ferronnerie-serrurerie Joël, à Moncetz-Longevas, les quatre associés, qui avaient placé des billes, ont réussi le défi de prendre la relève.

Un constat s’impose: les employés sont passés de 5 à 8, en y intégrant deux apprentis. Douce, cette transition post-retraite de Joël Picot s’est faite en juin 2014, grâce au statut de la Scop (Société coopérative et participative, lire ci-dessous). Au départ, pourtant, c’est David, 26 ans d’ancienneté, qui semble avoir les faveurs du patron. « C’était un peu compliqué tout seul, les banques ont refusé, commente-t-il. On a fini en Scop et on a voté. C’est tombé sur Stéphane (12 ans dans la maison) et moi. Entre nous, il y a une bonne complicité et pas de problèmes d’ego avec les autres. »
 
Grâce au statut de Scop, ainsi que l’année d’avance de commandes et une trésorerie positive, complétés par une subvention de la Région, le long fleuve devient tranquille. La ferronnerie obtient même le prix Créa Châlons, toujours en juin 2014.
 
« Joël Picot passe encore toutes les semaines, mais il décroche et ne parle pas boulot »
Aujourd’hui, la santé reste de fer. « On a six mois de commandes d’avance », glisse Stéphane.
 
Autre « historique », et seule employée féminine de la boîte, Tiffany appuie : « Cette transmission a augmenté le chiffre d’affaires, le personnel... » Mais pas la place.  L’entreprise serait presque à l’étroit et même si des terrains alentour se libèrent, il n’y a pas encore de fonds pour s’agrandir. Un caillou vite sorti de la chaussure par David, lorsqu’il souligne le calendrier passé et à venir. « On vient de refaire les HLM Libération Nord et Mont-Saint-Michel, à Châlons. Bientôt, ce sera la Résidence de l’Églantine, à Saint-Dizier. Et d’ici 2018, les rampes d’accessibilité vont devoir être installées un peu partout. »
 
Avec des embauches à la clé ? « On n’a plus de place », confirme David. Peut-être la rançon du succès managérial, entre détente et sérieux. Ce fameux « esprit de camaraderie », qui le soude notamment aux trois autres comme le décrit Antonio, autre associé présent en 2014. Tony, 19 ans, apprenti affirme même qu’« on sent moins la hiérarchie », quand Franck, 28 ans dont huit dans l’entreprise, le vit comme « un luxe ».

 

Bref, Joël Picot doit être rassuré par cette nouvelle génération, plus jeune mais non moins efficace, qui veille désormais sur son « bébé ». Enfin, presque rassuré. L’ex-chef « passe encore toutes les semaines, mais il décroche et ne parle pas boulot », livre, tout sourire, Tiffany.
 
 
«La reprise en Scop marche bien»
 
Une Scop, qu’est ce que c’est ? Dans une Société coopérative et participative, les associés salariés sont majoritaires dans l'entreprise : au moins 51 % du capital et 65 % des droits de vote, mais chaque associé ne dispose que d'une seule voix lors de l'assemblée générale de l'entreprise. Selon Patrick Caudwell, vice-président du tribunal de commerce de Châlons, « statistiquement, la reprise en Scop marche bien. Financièrement, il y a des subventions au départ.  Dans la transmission, il y a beaucoup de psychologie humaine. Je me souviens, il y a quelques années, de l’entreprise Nord-Est TP Canalisations, à Châlons, dont le patron a confié les manettes aux salariés au lieu de grands groupes qui étaient intéressés. »
 
À savoir
  • Joël Picot créé son entreprise en 1979.
  • Le 6 juin 2014, le patron décide de prendre sa retraite, non sans désigner ses 5 employés comme ses successeurs.
  • La co-gérance est assurée par Stéphane et David, après un vote.
  • Aujourd’hui, l’entreprise compte 8 employés, dont 2 apprentis.

25/09/2017

Lire l'article sur lunion.fr

 

Retour à la page de la Fédération Nord
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :