Votre contact

Départements : 02, 08, 10, 51, 52, 59, 60, 62, 80

Président :
M. Philippe MILLON

Secrétaire Général :
Mme Nadège HERISSON

Adresse :
22 rue de l'Hôpital Militaire
59000 LILLE

Coordonnées :
Tél. : 03 20 10 31 40
Fax : 03 20 10 31 48
nord@scopbtp.org

En bref

Le 13/08/2018 - Ma maison est un container qui a fait le tour du monde

Si vous cherchez du low-coast, de la maison a prix cassé, passez votre chemin. Thierry Fourmentez le répète à l’envi : en transformant d’anciens containers maritimes en habitation, vous aurez la meilleure qualité (environnementale) au prix d’une construction classique. Maison passive en prime !

  
Il était ingénieur en restauration, passionné de bricolage et puis il s’est retrouvé, en 2015, à construire une maison, pour son fils... à base de containers. «  Il fallait aller vite, ne pas trop dépenser  », résume Thierry Fourmentez. Une année de préparation avait été nécessaire, propice aussi à la réflexion sur l’avenir. Quand la maison a été terminée, pas question de reprendre le chemin du bureau.
 
 
 
En septembre 2018, il rencontre des représentants de la coopérative Toerana Habitat et décide de se lancer en créant Dexy l’écologis modulable après avoir suivi plusieurs formations notamment à l’étranger (Belgique, Luxembourg...). Son credo : transformer d’anciens containers maritimes en maisons. «  J’achète toujours ce qu’on appelle des derniers voyages ou des premiers voyages mais toujours avec la garantie qu’ils sont toujours étanches. Depuis Rotterdam où Dunkerque, Anvers ou Le Havre. Entre 1 300 et 1 800  € hors taxes et hors transport.  » En lien avec un architecte, Thierry Fourmentez nourrit le projet de clients. Presque sans limite à l’imagination. «  Un container pèse 3,9T et peut supporter jusqu’à 240 tonnes... donc on peut construire un immeuble de huit étages !  » Si l’imagination est sans bornes (sauf le respect des règles d’urbanisme), notre entrepreneur se refuse à employer n’importe quel matériau. Son credo, c’est la fibre écolo. Donc pas de laine de verre, de mousse polyuréthane. Ici on parle isolants naturels, VMC double flux, puits canadien... «  Et ne me demandez pas de créer une ouverture pour poser une grande baie vitrée au nord... je refuse.  »
 
 
 
 
Thierry Fourmentez a une maison à livrer pour la fin août mais il peut compter sur le réseau d’artisans de Toerana Habitat. Des électriciens, plombiers, couvreurs... viennent et viendront l’épauler directement sur le terrain. Dans un atelier de Mazingarbe, lui, réalise les découpes, les soudures. Les containers seront assemblées sur leur lieu définitif et soudés sur des plots métalliques coulés dans le sol. L’avantage : votre maison est facilement démontable et transportable. «  Imaginez, vous êtes mutés, vous emportez avec vous la maison. C’est plus facile d’acheter un terrain vierge que de vendre son habitation !  » Un nouvel art de vivre qui fera son chemin auprès des nouvelles générations.
 
Dans ses cartons aussi, une autre maison, une extension de magasin, une salle d’évolution pour le compte d’une mairie... «  Mon objectif, ce n’est pas de faire cinquante maisons par an, je suis d’abord dans un projet humain à partager avec des clients qui sont déjà dans une démarche écologique.  » L’appartenance à la coopérative va dans ce sens. Pas de raison de changer de modèle pour l’instant.
 
 
Toerana Habitat, coopérative d’entrepreneurs solidaires
 
 
 
 
Quelle est la particularité de Toerana Habitat ?
 
« Nous sommes une coopérative d’entrepreneurs solidaires créée il y a cinq ans. Nous regroupons une soixantaine d’entrepreneurs dans trente métiers différents, cela va de l’architecte, au maître d’œuvre, au thermicien, au maçon, plombier… qui sont tous salariés de la coopérative, ce qui sécurise leur activité et rassure les clients aussi. Nous nous occupons de la comptabilité, de passer les commandes, nous assurons la garantie décennale. Juridiquement, les entrepreneurs n’existent pas. C’est toujours le nom de Toerana Habitat qui apparaît. Nous couvrons l’ensemble des Hauts de France. »
 
Qui peut vous rejoindre ?
 
« Toute personne qui souhaite se lancer, tout en maîtrisant déjà bien son activité et ayant un attrait particulier pour tout ce qui est éco-construction ou éco-rénovation. Nous proposons des formations sur les nouvelles techniques mais aussi sur tout ce qui est sécurité au travail. En échange, l’entrepreneur participe à la vie de la coopérative. Il reverse un pourcentage sur sa marge brute en fonction de son activité avec un maximum de 6 500 € par an. L’adhésion est sans limitation de durée, mais on peut quitter la coopérative à tout moment. »
 
Qui peut faire appel à vous ?
 
« Tout le monde ! On prend contact avec nous et on oriente les clients vers l’artisan de la coopérative qui est disponible et qui habite dans votre secteur. Cela va des plus petits travaux comme enduire le mur d’un salon, jusqu’à des projets beaucoup plus importants quand des constructions ou des extensions. »
 
Toerana Habitat
235, boulevard Paul-Painlevé 59000 Lille
Tel. 03 20 57 94 24
 
Emmanuel Crépelle
 
13/08/2018
 
 
Retour à la page de la Fédération Nord
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :