Votre contact

Départements : 02, 08, 10, 51, 52, 59, 60, 62, 80

Président :
M. Philippe MILLON

Secrétaire Général :
Mme Nadège HERISSON

Adresse :
22 rue de l'Hôpital Militaire
59000 LILLE

Coordonnées :
Tél. : 03 20 10 31 40
Fax : 03 20 10 31 48
nord@scopbtp.org

En bref

Le 17/10/2013 - Fer et Art fait le pari de l'aluminium à l'occasion de ses 80 ans

L'entreprise Fer et Art a fêté, vendredi 11 octobre, ses quatre-vingts ans sous la forme d'une Scop (Société coopérative ouvrière), même si elle a été créée en 1927.

Son directeur, Éric Pilat, en a profité pour inaugurer le pôle aluminium, flambant neuf.

Les nouvelles machines ne sont pas encore arrivées. Elles prendront place dans quinze jours. En attendant, le nouveau pôle aluminium de la Scop Fer et Art s'est mue en salle de réception pour fêter les quatre-vingts ans de la société. «  Une Scop qui fonctionne depuis autant de temps, c'est un gage de réussite et d'adaptation », explique l'ancien ministre Philippe Vasseur, parrain de cet anniversaire. Visite de l'entreprise, basée depuis les années 2000 sur le site du Technoparc Futura, puis inauguration de l'espace aluminium, qui représente en quelque sorte l'avenir de la société. « On ne compte pas abandonner le fer, qui est la base de la réussite de notre Scop, mais on doit s'adapter aux demandes de plus en plus nombreuses en matière d'aluminium », indique Éric Pilat, directeur de la Scop Fer et Art depuis 2000.

Ce dernier, comme les autres directeurs avant lui, a démarré comme ouvrier. « J'ai débuté en 1983 ici. Je ne connaissais rien du métier », poursuit-il. À l'époque, la société a ses locaux, rue de l'Abattoir, à proximité de l'actuelle caserne des pompiers.

80 ans d'adaptation et d'innovation Avant de se muer en Scop, Fer et Art fut une entreprise comme les autres, créée en 1927 par Émile Beaucourt, qui la laissera à ses employés six ans plus tard. Depuis l'origine, Fer et Art a su s'adapter aux contraintes du marché. « Aujourd'hui, on doit se tourner plus vers l'aluminium, car de plus en plus d'appel d'offres combinent le fer et l'aluminium », indique-t-il.

Ce nouveau bâtiment consacré à l'aluminium doit permettre à l'entreprise de prendre un nouveau virage. Un bâtiment de 170 m², qui sera équipé d'une mezzanine de 50 m² pour le stockage. « Pour les travaux d'extension du bâtiment principal et la construction du pôle alu, on a investi près de 350 000 euros, avec un objectif clair : réaliser environ un million de chiffre d'affaires l'année prochaine dans le secteur aluminium. » Pour le moment, l'acier reste le principal marché de Fer et Art, mais cela pourrait évoluer. « Dans un an, on espère que l'aluminium représentera un quart de notre chiffre d'affaires ! » Avec trente-huit salariés, la Scop peine à embaucher des employés qualifiés pour répondre au carnet de commandes. « Je n'arrive pas à trouver des nouveaux employés motivés et qualifiés. » Le député Stéphane Saint-André a rappelé que, dans cette Scop, « compétitivité et solidarité faisaient bon ménage ». Le savoir-faire de la société Fer et Art a fait sa réputation et sa longévité. Son sens de l'innovation lui a permis de conquérir de nouveaux marchés et a fait sa force. Avec son pôle aluminium, Fer et Art a trouvé sa nouvelle voie de développement.

 

Voir l'article sur le site de l'Avenir

Retour à la page de la Fédération Nord
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :