Votre contact

Départements : 14, 22, 29, 35, 44, 49, 50, 53, 56, 61, 72, 85

Président :
M. Philippe CHOQUET

Secrétaire Général :
M. Xavier DUVAL

Adresse :
7 rue Armand Herpin Lacroix - CS 73902
35039 Rennes
Cedex

Coordonnées :
Tél. : 02 99 35 28 45
Fax : 02 99 35 05 15
ouest@scopbtp.org

En bref

Le 09/10/2014 - Choc de simplification. L'impatience de la coopérative Macoretz

La grosse coopérative du Pays de Retz attend beaucoup du futur train de mesures prévu annoncé mi-octobre. En juillet dernier, son directeur d'activité était de la rencontre avec le secrétaire d'Etat, à Machecoul.

Le directeur d'activité Xavier Lebot attend beaucoup de la simplification administrative mais prévient aussi : « Cette réglementation peut être un frein à l'activité mais offre aussi des opportunités. »

Installée à Saint-Père-en-Retz, la société coopérative Macoretz est un des poids lourds de la construction bois en Loire-Atlantique. 180 salariés, une centaine de maisons construites par an, 19 millions de chiffre d'affaires : la Scop tient plutôt le choc malgré la conjoncture difficile que subit le secteur du bâtiment.
Il est pourtant un autre choc que l'entreprise attend : celui de la simplification des règles et de la paperasse administrative auxquelles elle est sans cesse confrontée. « Les coûts dans la construction sont en hausse de 5 % par an depuis 10 ans, notamment à cause de l'empilement des réglementations », déplore Xavier Lebot. Le directeur d'activité l'a déjà dit en juillet à Machecoul au secrétaire d'Etat à la simplification Thierry Mandon, lors de la réunion d'échanges avec les acteurs économiques du Pays de Retz.

Prises téléphoniques ou WiFi ?

Premier exemple : les normes qui imposent d'équiper chaque pièce d'habitation de prises téléphoniques et qui « imposent un surcoût inutile puisque beaucoup de gens utilisent aujourd'hui le WiFi ! » Second cas : même quand un logement au premier étage n'est accessible que par escalier, le constructeur doit prévoir des pièces respectant les normes pour personnes en fauteuil roulant !
 
Sur ces deux points, Xavier Lebot a de bons espoirs d'avancées. « L'Etat semble avoir compris que le nombre de prises téléphoniques relevait du confort et non de la sécurité. » Quant à cet aspect de la norme « handicap », il semble tellement aberrant que Macoretz a anticipé sa suppression dans un chantier en cours pour un logement livrable début 2015. « Cela relève du bon sens... » La société coopérative veut aussi croire que les réglementations parasismique ou anti-termites vont évoluer.

La réglementation ? Parfois une opportunité

Dans un bureau voisin, Mireille Raimbault est plus pessimiste sur la simplification de son domaine d'intervention. La directrice administrative et financière n'en peut plus de voir les taux de TVA évoluer. « En 10 ans, selon les secteurs de construction, on est passé de 5,5 % à 7 % puis à 10 %. Le 19,6 % a été annoncé à 21,6 % avant d'être supprimé pour revenir à 20 % ! Comment voulez vous faire des devis sérieux dans ces conditions ? Aujourd'hui, sans tricher, on est sûr de se faire prendre en cas de contrôle fiscal tellement c'est complexe ! » dénonce-t-elle en réclamant une stabilité pour les prochaines années.
 
Pour Xavier Lebot, la question de la réglementation mérite globalement un regard nuancé. « Cela peut, aussi, être une opportunité, » observe le directeur d'activité en citant le Grenelle de l'environnement et son objectif de réduire de moitié les gaz à effets de serre. « La communication gouvernementale et les aides nous ont permis de construire 100 maisons basse-consommation et de nous installer sur ce marché. »
 
Autre « contrainte » dont Macoretz tire profit : celle des seuils de représentation du personnel, et notamment de l'obligation de créer un comité d'entreprise dès 50 salariés. « C'est pour nous un atout. Satisfaire nos clients est essentiel et les remontées du terrain par le biais des personnels nous permettent de mieux nous adapter. » Maroretz ne se prive pas d'ajouter six assemblées générales par an, comme le permet son statut de Scop...
 

Voir l'article sur le site de ouestfrance.fr

Retour à la page de la Fédération Ouest
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :