Votre contact

Départements : 14, 22, 29, 35, 44, 49, 50, 53, 56, 61, 72, 85

Président :
M. Philippe CHOQUET

Secrétaire Général :
M. Xavier DUVAL

Adresse :
7 rue Armand Herpin Lacroix - CS 73902
35039 Rennes
Cedex

Coordonnées :
Tél. : 02 99 35 28 45
Fax : 02 99 35 05 15
ouest@scopbtp.org

En bref

Le 16/11/2015 - Construction. La société coopérative Loy fait feu de tout bois

À droite, David Babarit, cogérant, PDG et charpentier et Gwénahël Lotodé, accompagnateur projet.

Retour en 1951. Gustave Loy est charpentier et crée son entreprise à Plouay. Il y a douze ans, alors que les constructions de maison en bois pointent le bout de leur nez, l'entreprise ajoute une corde à son arc pour réaliser des ossatures bois. « On a conservé notre savoir-faire de charpentier et de menuisier », décrit Gwénahël Lotodé, accompagnateur projet.
Il y a deux ans, une société coopérative et participative est créée alors que le dernier Loy passe la main. « C'était la meilleure façon de conserver l'esprit familial et l'état d'esprit de cette entreprise qui est la plus vieille entreprise de construction bois de Bretagne. »

En 2015, Loy est toujours synonyme de qualité et d'innovation. C'est ce qu'ont pu appréhender les visiteurs du salon de l'habitat de Vannes.

25 maisons par an
« On réalise environ 25 maisons par an », comptabilise Gwénahël Lotodé. Mais pas n'importe quelle maison, car sur ce secteur en plein développement, on trouve de tout.

Les 25 salariés de l'entreprise prennent un soin tout particulier aux qualités phoniques des maisons ; à ce qu'elles ne soient pas des pièges aux éléments chimiques utilisés pour traiter les bois, « ces maisons sont si bien isolées que les composants volatiles ne sont pas évacués. Sans chimie, c'est moins résistant, mais plus sain ». Au moyen de détecteurs, il est possible de savoir quels composants organiques volatiles polluent les maisons. « On fait ce qu'on dit et ça se mesure ! »

Haro sur l'électromagnétisme
Loy pense aussi protections électromagnétiques, à ces hautes et basses fréquences qui « chargent les maisons. Pour les décharger, on place des tasseaux, on évacue aussi par les prises de terre ».

Loy est présente chaque année, depuis six ans, au salon de l'habitat et engrange à chaque édition, des projets à réaliser. Gwénahël Lotodé constate que « nous avons de moins en moins de clients pour des maisons de milieu de gamme. Ce sont ou, des entrées de gamme, ou du très haut de gamme ».

Les clients sont « plus âgés, veulent beaucoup de lumière, de grandes pièces ». La Scop s'adapte aussi à ces tendances d'acier et de zinc. « Mais on ne va pas vers les nouveaux matériaux s'ils n'ont pas reçu d'avis techniques. »

Lire l'article sur le site de ouestfrance.fr

16/11/2015

 

Retour à la page de la Fédération Ouest
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :