Votre contact

Départements : 14, 22, 29, 35, 44, 49, 50, 53, 56, 61, 72, 85

Président :
M. Philippe CHOQUET

Secrétaire Général :
M. Xavier DUVAL

Adresse :
7 rue Armand Herpin Lacroix - CS 73902
35039 Rennes
Cedex

Coordonnées :
Tél. : 02 99 35 28 45
Fax : 02 99 35 05 15
ouest@scopbtp.org

En bref

Le 29/11/2015 - Macoretz. L'apprentissage est dans les gènes de ce constructeur

À gauche, dans l'atelier menuiserie de l'entreprise de Saint-Père-en-Retz (Loire-Atlantique). De gauche à droite, contre la rambarde, Serge Boureau, Aurélie Perrais, Valentin Geray et Sulivan Mellerin.

Sur 192 salariés, 20 sont des apprentis. 10 % de l'effectif. En à peine trente ans, Macoretz scop a formé 110 professionnels, du CAP au master en passant par les bac pro, BTS ou licences pro. Les chiffres suffiraient presque à dire tout l'intérêt que l'entreprise générale du bâtiment de Saint-Père-en-Retz porte à la formation, mais ce sont les hommes qui en parlent le mieux. « Notre savoir-faire de base, c'est le travail manuel, alors on a forcément l'apprentissage dans nos gènes », rappelle le PDG, Serge Boureau.

À l'origine de Macoretz, en 1986, un maçon, un charpentier, un menuisier et un ébéniste, tous issus de l'apprentissage... Aujourd'hui, le constructeur de maisons, en briques, à ossature bois ou basse consommation, a élargi sa gamme à l'agencement et la rénovation intérieure. Malgré les bourrasques qui ont secoué l'apprentissage - manque de lisibilité des aides, réglementation tatillonne pour l'emploi de mineurs... - le cap ne varie pas. Et pour que ça marche, la coopérative se donne les moyens.

Valentin Geray, 21 ans, qui prépare un BTS de responsable de chantier, en témoigne. Le jeune homme a roulé sa bosse avant d'arriver ici : « L'entreprise est conséquente et on a les moyens d'apprendre. Matériel, ambiance, encadrement, c'est vraiment confortable. Et côté sécurité, c'est nickel. Mon tuteur est très à cheval là-dessus. »

Une charte interne

La coopérative a inscrit cette politique volontariste dans sa charte et créé une commission « apprentis » qui anime toute la démarche de formation. Aurélie Perrais, chargée des ressources humaines, en détaille les principales attributions : « L'accompagnement comprend le suivi des recrutements, une réunion de rentrée avec jeunes, parents, tuteurs et CFA, des entretiens individuels et la formation des nouveaux tuteurs. »

Sur ce dernier point, Macoretz a poussé loin la mécanique. Elle a mis en place une analyse de la pratique professionnelle afin que les tuteurs soient « outillés » pour « expliquer, montrer et mettre l'apprenti en situation de faire », explique Sulivan Mellerin. Aujourd'hui directeur d'activités de Macoretz Construction, cet ancien apprenti est lui-même passé par le terrain comme responsable de chantier puis commercial, formant et encadrant des jeunes. « Tout au long de notre vie professionnelle, on est amené à évoluer, rappelle-t-il. La montée en compétences, ça ne s'improvise pas. »

Jamais avare d'innovation sociale, l'entreprise s'apprête d'ailleurs à signer une première convention avec les CFA pour l'échange d'apprentis avec d'autres entreprises du territoire. Cet accompagnement puissance dix, Serge Boureau le justifie : « La transmission de savoirs, ça demande du temps. Chez nous, on le prend. On ne peut pas vouloir dispenser une formation de qualité sans mettre les moyens pour que les jeunes avancent. »

C'est parfois de belle façon, comme avec la médaille d'or obtenue en carrelage par Thomas Landreau aux finales internationales des métiers, en août dernier, à São Paulo. Une fierté qui valorise l'apprentissage. Et toute l'entreprise coopérative.

Lire l'article sur le site de ouest-france.fr

29/11/2015

Retour à la page de la Fédération Ouest
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :