Votre contact

Départements : 14, 22, 29, 35, 44, 49, 50, 53, 56, 61, 72, 85

Président :
M. Philippe CHOQUET

Secrétaire Général :
M. Xavier DUVAL

Adresse :
7 rue Armand Herpin Lacroix - CS 73902
35039 Rennes
Cedex

Coordonnées :
Tél. : 02 99 35 28 45
Fax : 02 99 35 05 15
ouest@scopbtp.org

En bref

Le 01/02/2016 - Patron mais pas trop

Sur les bancs de l’école à Saint-Brevin-les-Pins, son sens de la camaraderie l’avait déjà distingué. Quelques décennies plus tard, Serge Boureau est l’une des voix des sociétés coopératives et participatives (Scop) en France. Et une voix qui porte.

Du  côté  de  Saint-Brevin- les-Pins, dont il est natif, ou  de  Saint-Père-en- Retz, où il travaille, tout le monde ou presque doit le connaître. L’entreprise qu’il a fondée en 1986 avec quelques amis a généré près  de  200  emplois  locaux.  C’est Macoretz  Scop,  spécialiste  de  la construction  bois.  C’est  aussi  l’une des plus importantes Scop de Loire- Atlantique.  Une  entreprise  dont  le capital appartient aux salariés et où un homme/une  femme  égale  une  voix, dans la prise de décisions. « C’est en tant qu’artisan du bois que j’ai participé à  cette  aventure  collective,  mais  ça aurait pu être dans une tout autre spécialité,  raconte  Serge  Boureau.  La cuisine, ça m’aurait bien plu aussi. » Mais au début des années 80, alors âgé de 20 ans, c’est avec un diplôme de menuiserie et d’agencement qu’il prend  son  envol  professionnel. Parallèlement très impliqué dans la vie locale et militant au Mouvement rural de  la  jeunesse  chrétienne  de  Loire- Atlantique, il découvre sous la houlette d’un curé original le modèle des Scop.

« Un  fonctionnement  qui  nous  parle tout de suite avec mes amis : travailler dans un idéal de partage, contribuer à faire société autrement et localement. » Fantasmée puis pensée pendant près de cinq ans, la Société coopérative de production Macoretz, « Maison coopérative du Pays de Retz »,  voit le jour le 1 er  octobre 1986. 


MILITER ET ENTREPRENDRE

Créer une Scop demande beaucoup d’énergie « comme entrepreneur pour faire  marcher  l’entreprise  et  comme militant pour faire vivre les valeurs coopératives ». Un  équilibre  pas  toujours  simple  à trouver,  surtout  quand  l’entreprise grossit. « J’ai pu défendre cette double culture  mais  au  prix  de  désaccords avec certains amis. »

Entrepreneur, Serge Boureau l’est sans conteste. Dès 1989, il pose sa caisse à outils pour se former aux aspects commerciaux. Il réitère en 1998 alors que Macoretz  compte  25  salariés,  puis, en 2012, quand ils sont une centaine. 

Cette  appétence  d’apprendre  et d’évoluer, il l’alimente aussi au niveau personnel.  « Je  poursuis  un  travail d’introspection depuis plus de six ans. C’est salutaire et contribue à ce que je suis aujourd’hui. » Le poste de PDG de Macoretz  est  soumis  au  vote  des sociétaires tous les quatre ans. Serge Boureau en est à son 5 e  mandat. « Je préfère le mot animateur. Je gère d’ailleurs une partie des RH car, pour moi, c’est le cœur de l’entreprise. » 

UNE VOIX QUI PORTE

Militant un jour, militant toujours : en 2004, Serge Boureau devient président des  Ecossolies,  l’association  qui promeut  et  développe  l’économie sociale et solidaire en Loire-Atlantique. Depuis deux ans, il préside également l’Union régionale des Scop de l’Ouest qui  fédère  12  départements.  Il  s’implique  pour  promouvoir  ce  modèle économique  qui  n’est  plus  du  tout utopique. « Malgré la crise, le nombre de  Scop  a  progressé  de  320  à  400 dans le Grand Ouest depuis 2010. Les consommateurs  d’aujourd’hui  sont sensibles à l’emploi local et aux bonnes conditions  de  travail.  Nous  sommes de plus en plus audibles. » 

QU’EST-CE QU’UNE SCOP ?

Le mouvement coopératif réunit les Scop (société coopérative ouvrière de production) et les Scic (société coopérative d’intérêt collectif). L’entreprise appartient aux salariés, qui investissent un pourcentage de leur salaire dans le capital. En devenant sociétaires, ils participent à la gouvernance stratégique de l’entreprise où un salarié égale une voix et où les dirigeants sont élus. La Loire-Atlantique compte 89 Scop, soit 60% des Scop en Pays de la Loire. Notre département est aussi le berceau de la toute première Scop d’amorçage, nouveau statut facilitant la reprise d’entreprises par leurs salariés.

01/02/2016

Retour à la page de la Fédération Ouest
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :