Votre contact

Départements : 14, 22, 29, 35, 44, 49, 50, 53, 56, 61, 72, 85

Président :
M. Philippe CHOQUET

Secrétaire Général :
M. Xavier DUVAL

Adresse :
7 rue Armand Herpin Lacroix - CS 73902
35039 Rennes
Cedex

Coordonnées :
Tél. : 02 99 35 28 45
Fax : 02 99 35 05 15
ouest@scopbtp.org

En bref

Le 14/09/2017 - Bâtiment. Pour conserver leur travail, ils ont créé une Scop

 
Pour éviter le chômage après la liquidation de la société qui les employait, ils ont pris leur destin en main. Ils sont désormais salariés - associés d'une Scop, société coopérative de production.
 
 
« Le plus difficile ? Je crois que c'est de prendre conscience qu'on en est capable. » Pour Christian Salaun, 51 ans, un des deux co-gérants de la société L'escalier Provost, la création d'une Scop est avant tout « une belle aventure humaine ». À ses côtés, Sébastien Boulc'h de Sousa, 32 ans, l'autre cogérant, approuve. Bien sûr, il a fallu convaincre les banques. Encaisser les mauvaises nouvelles. Faire des choix cruciaux. Mais, au bout du compte... « On se connaissait. On se faisait confiance. Nos femmes ont approuvé notre choix et nous ont soutenus. C'est pour cela qu'on y est arrivé. » Et quand Christian montre des signes de découragement, Sébastien et Laurent (Salaün), le chef d'atelier, sont là pour redonner de l'énergie au projet.
 
« Le coup de massue... »
 
L'histoire de ces salariés est tristement banale. Ces dernières années, ils sont une dizaine à travailler dans une entreprise spécialisée dans la fabrication et la vente d'escaliers à structure bois. La société a été créée en 1963 à Plogonnec par Ronan Provost puis reprise par son fils, Gilbert. L'entreprise prospère, grandit et déménage à Pluguffan. En 2010, changement de dirigeant. La reprise coïncide avec les premiers effets de la crise du bâtiment. Le chiffre d'affaires s'effrite. « Comme le nouveau patron approchait de l'âge de la retraite, nous lui avons dit que nous serions prêts à reprendre l'entreprise », racontent les anciens salariés. Mais le projet tourne court. En septembre 2016, la société est liquidée. L'offre de reprise des salariés n'est pas retenue par le tribunal de commerce. « Le coup de massue. Mais il n'a pas duré longtemps. »
 
Économies, primes de licenciement
 
Cinq des huit salariés sont d'accord pour constituer une Scop. Ils réussissent à réunir 90 000 € (primes de licenciement, allocations chômage, économies). Deux banques prêtent 180 000 €. Deux associés extérieurs complètent le tour de table pour obtenir les 340 000 € nécessaires. « Nous avons pu acheter une partie des actifs de la société liquidée. Des machines, le stock de bois... et le nom de l'entreprise. » Reste à trouver un bâtiment.
 
En mai 2017, l'équipe d'associés-salariés prend possession d'un local sur la zone de Kernévez : 600 m2 d'atelier et 100 m2 de bureaux. La scop L'escalier Provost part à la chasse aux marchés.
 
« Tant qu'à bosser... »
 
« Fin mai nous avons eu notre premier chantier. » Durant les mois qui se sont écoulés, l'équipe a gardé le contact avec les anciens clients, constructeurs et artisans. « Nous avons même distribué des flyers devant un salon pour dire que nous étions toujours là ! » Aujourd'hui, il faut faire des devis pour les clients revenus. Y compris les particuliers. Tout en finissant l'aménagement du local. Comment vit la Scop ? « Un associé, une voix. Comme on mange tous les midis ensemble, on en profite pour discuter. Lorsqu'il faut trancher, nous le faisons », racontent les cogérants. Aucun regrets, aucun stress. « Tant qu'à bosser, autant bosser pour nous. »
 
Une Scop est une société coopérative dont les salariés sont les associés majoritaires. La scop L'escalier Provost, zone de Kernévez, tél. 02 98 50 68 72.
 
14/09/2017
Retour à la page de la Fédération Ouest
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :