Votre contact

Départements : 16, 17, 79, 86

Président :
M. Jany PERONNET

Secrétaire Général :
M. Pierre FONDARD

Adresse :
La Maison des Scop de Poitou-Charentes
7 bis rue Sainte Claire Deville
79000 NIORT

Coordonnées :
Tél. : 05 49 73 37 79
Fax : 05 49 73 16 20
scopbtp-poitou@scop.coop

En bref

Le 13/09/2014 - Claix: le bon rebond de Charente Idier Bois

 
Les cinq copropriétaires de Charente Idier Bois prennent toujours les décisions conjointement et n’ont jamais eu de désaccord pour sauver leur entreprise.
 
Il y a un an, presque jour pour jour, l’entreprise Charente Idier Bois naissait sur les cendres de l’entreprise jusque-là dirigée par Sylvain Idier. Après un redressement judiciaire en octobre 2012, la société était liquidée le 13 juin2013. Trois mois plus tard, cinq des six anciens salariés, tous condamnés au chômage, ont décidé de récupérer l’entreprise. Ils ont créé une Scop (société coopérative ouvrière de production), ont versé chacun 2000euros pour créer un fonds de garantie. Ils ont investi leurs indemnités de licenciement et bénéficié d’aides au titre de la création d’entreprise. Puis ont relevé le challenge.
 
Un an après, ils sont toujours là. «Bien décidés à sauver notre bébé», témoigne Céline Lafont. La secrétaire administrative est devenue officiellement gérante de l’entreprise au sein de laquelle toutes les décisions se prennent à cinq. «Après la liquidation, nous avons perdu pas mal de clients. Il a fallu partir à leur reconquête. Progressivement, beaucoup sont revenus», témoigne la gérante. D’autant que Joël Idier, le créateur, a toujours soutenu l’initiative. «On a pu participer au salon de l’habitat qui nous a permis aussi de décrocher de nouvelles commandes et on prépare le prochain», ajoute Céline Lafont.
 
Mais l’hiver a été dur, avec parfois des trous dans les plannings et un salarié qui a dû partir. «Mais on n’a jamais renoncé», ajoute Aurélien Leveau, dans l’entreprise depuis 2005. Et comme légalement la Scop doit verser des salaires, ils ont choisi la rémunération minimum qu’ils complètent quand le carnet de commandes se noircit. «On arrive au mieux à avoir deux mois de prévision», expliquent les cinq copatrons.
 
En un an, ils ont corrigé beaucoup de scories de gestion du passé. «On fait toujours un retour sur chantier pour affiner le nombre d’heures d’interventions. Auparavant, c’était souvent surestimé. Aujourd’hui, on est devenu beaucoup plus précis, raconte Celine Lafont. On serre aussi sur les petites fournitures parce que cela peut aller très vite.» Et le coût des heures de main-d’œuvre a été nettement diminué.

À la conquête de nouveaux marchés

Mais surtout, ils commencent à faire de la sous-traitance pour de grosses entreprises et répondent aux appels d’offres malgré la lourdeur des procédures. «Aujourd’hui, nos activités se répartissent entre les appels d’offres, la sous-traitance et le particulier alors qu’autrefois on ne faisait pratiquement que des chantiers de particulier.» Et comme ils n’ont pas d’agent technico-commercial, ils n’hésitent pas à faire de la pub sur leurs chantiers. «En distribuant des dépliants dans les boîtes aux lettres, on arrive à avoir des retours.»
 
À la fin de l’année, l’entreprise devrait avoir généré un chiffre d’affaires d’environ 500000euros sur quinze mois d’activité. On est presque dans les chiffres d’autrefois, alors que la crise est encore là, que beaucoup avaient cru que l’entreprise ne s’en remettrait pas. «Même si c’est parfois dur, on embauche en chantant le matin», sourit Philippe Landry. Et il n’y a jamais eu de désaccord entre les cinq copropriétaires.
 
Charente Idier Bois à Claix: 0545210842 ou 0673649379.
 

Voir l'article sur le site de charentelibre.fr

Retour à la page de la Fédération Poitou-Charentes
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :