Logo SCOPBTP
Scop BTP
 
Actualités

Actualités

  • 14/02/2015

     
    O.DIARD : la RSE est une opportunité d'innovation dans les filières métiers 
     
     
     
     
     
     
    Olivier Diard, Délégué Général de la Fédération des SCOP du BTP, a présenté, au premier Forum National de la Responsabilité Sociétal de l’Entreprise (RSE) tenu à Marseille le 12 février 2015, la démarche RSE de la Fédération. 
     
    Après une présentation de la Fédération des SCOP du BTP et du secteur professionnel, il a rappelé les grandes étapes d’accompagnement des Coopératives dans le mouvement global de transformation dont la RSE est l’un des principaux leviers : 
     
    • Congrès national de 2004 : « penser global, agir local », amenant les SCOP BTP à s’interroger sur les paramètres et les conséquences de leurs actions.
    • Congrès national de 2008 : le développement durable est un axe prioritaire de la Fédération se traduisant par une phase de sensibilisation des Coopératives et des Elus au développement durable
    • Déclaration politique de mars 2011 : la Fédération s’engage dans la RSE considérant qu’elle est une réponse stratégique au contexte et aux enjeux de la filière.
    • Congrès national 2013 : « construire positif » et lancement de la RSE
     
    Il a indiqué qu’a été lancé en 2011 un plan d’action sur deux ans pour inciter les SCOP BTP à s’approprier le concept de RSE à l’aide d’un guide méthodologique. En 2013, est noué un partenariat avec l’AFNOR pour co-bâtir un dispositif RSE s’appuyant sur un modèle d’évaluation crédible, l’AFAQ 26000, et construire un label conforme au cahier des charges du Ministère. Un guide AFAQ 26000 adapté aux SCOP BTP est conçu en 2014 pour amener les Coopératives à l’évaluation puis à la labellisation. Un comité de labellisation a été constitué, composé des différentes parties prenantes de l’environnement BTP (banques, assurances et prévoyance…) et institutionnel comme l’association Ethic. Il a souligné que la Fédération souhaite ardemment que le label RSE SCOP BTP soit reconnu par les pouvoirs publics et que le critère RSE soit clairement introduit et identifié dans le code des marchés publics. 
     
    Il a par ailleurs montré que la démarche RSE est source d’innovation et de compétitivité pour les Coopératives. Ainsi chiffres à l’appui, il a indiqué que les actions de prévention permettent d’améliorer la performance globale de l’entreprise avec un rendement moyen (gains/coûts) de 2,19 (100 euros investis génèrent 219 euros). 
     
    Il a conclu son intervention en soulignant que les Organisations professionnelles ont un rôle essentiel d’impulsion et de facilitateur à jouer pour permettre à leurs adhérents de « vivre » la RSE comme un facteur de progrès, d’innovation et de développement.
     
     
     
     

    separateur