Votre contact

Départements : 28, 37, 41, 45, 75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95

Président :
M. Jean-Marie KERHERNO


Secrétaire Général :
Mme Lucie FOURCIN

Adresse :
13 rue Abel
75012 PARIS

Coordonnées : 
Tél. : 01 46 28 89 00
Fax : 01 43 42 93 16
parisiledefrance@scopbtp.org


Dossiers


En bref

Le 04/04/2019 - Prison de Poissy : le mur d'enceinte ne rassure guère les experts

 
Des experts révèlent ce mercredi que le mur extérieur de la Maison Centrale de Poissy (Yvelines) reste dangereux dans la partie basse de l’avenue des Ursulines.
 
Près d’une semaine après l’effondrement d’une partie du mur d’enceinte de la maison centrale de Poissy (Yvelines), sa vétusté pose toujours question alors que des travaux de rénovation sont en cours depuis la mi-février. 
 
Rappelons que l’effondrement a eu lieu au moment d’une coulée de béton. Fermée dans un premier temps à la suite de ce grave indicent, l’avenue des Ursulines a été rouverte à la circulation dans les deux sens depuis mardi matin, sauf pour les poids lourds et les bus. 
 
Un mur extérieur dangereux
 
Depuis lundi, la municipalité était dans l’attente d’une décision des experts quand à la solidité des portions du mur d’enceinte non-effondrées. Suite à leurs analyses, ces derniers ont notamment révélé ce mercredi que la partie du mur d’enceinte située en bas de l’avenue des Ursulines restait dangereuse et devait être renforcée en urgence.
 
 
L’avenue des Ursulines, axe majeur du centre-ville de Poissy, restera par conséquent interdit à la circulation des véhicules de 3,5 tonnes et plus, durant au moins une dizaine de jours, pour permettre l’intervention des Charpentiers de Paris sur le site.
 
"Les experts déconseillent toujours d’ouvrir aux bus et aux poids lourds tant que les travaux de consolidation ne sont pas terminés, confirme le maire Karl Olive. Ils se sont aperçus que le mur était fragilisé et qu’il était urgent de faire les travaux, donc on va les écouter. La sécurité des Pisciacais est notre priorité. Nous ne prendrons donc aucun risque. L’effondrement du mur n’a heureusement fait aucune victime mais nous sommes passés à deux doigts d’un drame. Et ce n’est pas faute d’avoir alerté l’autorité pénitentiaire de longue date. Il faudra compter une dizaine de jours pour la première phase de travaux sur la partie basse. Ils viendront ensuite dans une seconde phase refaire la partie du mur d’enceinte qui s’est écroulé".
 
Favorable depuis de longs mois à une fermeture des lieux et un déménagement de la prison, Karl Olive a adressé un courrier ce mercredi à l’attention de la Garde des Sceaux Nicole Belloubet pour obtenir un rendez-vous dans les prochains jours et évoquer avec elle « l’état de délabrement de la maison centrale ».
 
 
L’ensemble des acteurs concernés par ce dossier, du sous-préfet Stéphane Grauvogel au directeur interrégional des services pénitentiaires de Paris Laurent Ridel, se réunira d’ici vendredi pour apporter de nouvelles réponses quant à l’avenir de cet édifice datant du 17e siècle. 
 
Par ailleurs, compte tenu des menaces qui pèsent sur le mur d’enceinte côté rue des Prêcheurs, dont l’effritement se poursuit, la municipalité a décidé d’interdire la circulation des piétons sur cet axe, le long de la prison. Ceux-ci devront emprunter le trottoir situé en face de la Maison Centrale.
 
03/04/2019

 

Retour à la page de la Fédération Ile-de-France Haute-Normandie Centre
separateur


Accès rapide espace adhérent

Pour accéder à votre espace adhérent, cliquez sur le bouton ci-dessous :